VILLE DE ALBACETE - GuiasdeToledo
840
single,single-post,postid-840,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-10.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.2.1,vc_responsive
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

VILLE DE ALBACETE

Albacete connut son apogée à la fin du Moyen-Âge, grâce à la politique de repeuplement du marquisat de Villena. Au XVIe siècle elle connut une croissance exceptionnelle et devint l’une des principales agglomérations de l’extrémité orientale de la plaine de la Manche de l’époque moderne. En 1833, elle s’érigea en capitale provinciale.
Au début du XXe siècle, la ville connut une période prodigieuse. L’impulsion économique favorisa d’importantes réformes urbanistiques avec la construction de nombreux édifices, se transformant ainsi en une jolie ville moderne aux rues amples, dans un ensemble très soigné.
Actuellement, Albacete aspire à consolider sa position au sein du réseau urbain régional et à améliorer sa fonction en tant que centre de service public. L’emplacement du Tribunal Supérieur de Justice de Castille-la Manche et du Campus Universitaire destiné à l’étude des sciences de la santé, enseignement technique, humanités et sciences sociales, en sont le vif exemple. Doté d’un splendide équipement commercial et culturel, la ville réclame les bénéfices de sa situation géographique. Sa place au sein du système national de communication, en tant que carrefour naturel et humain, lui permet d’aller à la rencontre de voyageurs cosmopolites et de leur proposer de multiples occupations, un choix gastronomique et des hébergements de qualité. Afin de connaître Albacete, rien de mieux que de loger dans l’un de ses innombrables hôtels et de passer une journée pour apprécier sa gastronomie et parcourir la ville.
Nous vous recommandons de flâner dans le quartier des Carretas, d’abord emplacement musulman qui donna son nom à la ville médiévale, d’entrer dans ses restaurants et typiques lieux de confluence. Descendre ensuite la Calle Mayor, toujours très animée, jusqu’à la Posada del Rosario, dont l’accès se fait par la porte restaurée de la Casa de los Picos, puis monter vers la magnifique place de Villacerrada dont l’uniformité postmoderne transforma l’imposant hameau de son centre historique dont les traces demeurent visibles dans la Casa de Perona, le centre culturel de La Asunción et au sein de la cathédrale, à l’intérieur pour le moins surprenant.
De là, continuer jusqu’au carrefour que préside la statue du Sembrador* et flâner le long du principal et élégant axe nord-sud de la ville pour contempler les magnifiques édifices du Albacete contemporain, ceux du Conseil Général de la Province, du Musée Municipal, du Grand Hôtel, du Collège Notarial, des Casas de Cabot, de Legorburo, du Pasaje de Lodares, de la Chambre de Commerce… tout au long de cette promenade, vous découvrirez les vitrines des magasins et leurs diverses et attrayantes propositions où les produits traditionnels dominent. Il est recommandé de faire un arrêt dans les cafétérias, auberges et cafés, pour reprendre des forces. Une fois passé le jardin ombreux qui donne sur la « calle Ancha », sans cesse animée, il est bon de poser son regard sur les pièces du magnifique Musée de Albacete, à demi caché dans sa pinède, avant de diriger nos pas vers la zone universitaire. Le Pórtico de La Mancha vous invitera à un parcours initiatique à travers les divers recoins de cette province et vous fera découvrir tous ses attraits.

Miguel Panadero Moya. UCLM

Etiquettes :
,
Il n’y à aucun Commentaire

Sorry, the comment form is closed at this time.

Si continuas utilizando este sitio aceptas el uso de cookies. más información

Los ajustes de cookies de esta web están configurados para "permitir cookies" y así ofrecerte la mejor experiencia de navegación posible. Si sigues utilizando esta web sin cambiar tus ajustes de cookies o haces clic en "Aceptar" estarás dando tu consentimiento a esto.

Cerrar